La décoration des voies ferroviaires

Tout modéliste ferroviaire se trouve confronté tôt ou tard à la nécessité de décorer et mettre en valeur sa voie. Nombre de techniques sont possibles et cet article n’épuisera pas le sujet, loin de là (certains modélistes particulièrement talentueux construisent même leurs voies de toutes pièces à partir de profilés et de traverses). Probablement devrons-nous y revenir tôt ou tard… À l’occasion de la réalisation d’un petit diorama de présentation (les dioramas sont très pratiques pour se faire la main et ils requièrent peu de place), un coupon de voie devait être installé et ce projet a servi de support à cet article. C’est un angle très particulier puisque la base est constitué en carton plume mais certaines des techniques présentées sont aisément transposables à d’autres supports. L’article comprend deux grandes parties : la décoration de la voie d’une part et sa mise en situation d’autre part, notamment pour le ballastage.

Voilà une voie ballastée mise en situation. Une barrière béton installée sur un muret, un chemin qui longe la voie ferrée, quelques véhicules et la scène prend vie !

La décoration de la voie

Casser l'uniformité des angles des traverses

Les traverses sont rarement uniformes. 

Voilà la voie que nous allons travailler : un morceau de coupon flexible qui va servir de base à un petit diorama statique.

Une petite meule montée sur un outillage rotatif peut être utilisée pour casser les angles. Vous pouvez y aller à cœur joie selon le degré d’utilisation et de vieillissement des traverses que vous souhaitez représenter. Ebarbez avec soin une fois le meulage terminé.

Reprendre la couleur des traverses

Si la forme des traverses est rarement uniforme, leurs couleurs sont tout aussi variées. Vous pouvez reprendre certaines couleurs avec des camaïeux de marron et de gris.

Préparation d’un lavis de terre d’ombre brulée…

Cette opération va permettre d’uniformiser vos travaux. Il est bénéfique, notamment pour des surfaces usagées (murs, trottoirs, routes, traverses comme ici, etc.) de marquer des différences importantes en variant la couleur de base, qui seront ensuite liées par des passages successifs de lavis. Laissez sécher entre les couches pour vous rendre compte du résultat.

Voilà ce que vous pouvez obtenir une fois l’ensemble des traverses peintes. Cela n’a pas été fait sur ce coupon de voie mais vous pouvez aussi modifier l’espacement entre les traverses pour donner de la variété supplémentaire.

…que vous pouvez appliquer sur les traverses peintes.

Dans cet article, vous trouverez d’autres informations pour la décoration et la patine des traverses ferroviaires à partir de profilés styrène bruts.

Le ballastage de la voie

Ce petit diorama est construit sur du carton plume de 10 mm d’épaisseur. La voie va être encastrée et posée en diagonale. Son emplacement a été préalablement marquée, le carton a été pelé, et la mousse est limée pour creuser l’emplacement de la voie.

Lorsque le Gesso sera sec, vous pourrez coller votre voie en place. Vous pouvez apercevoir le ballast qui a été préparé avec un mélange de ballast rose et gris de provenances diverses. 

Assurez vous bien de ne pas laisser de ballast sur les traverses et sur les rails. C’est une opération un peu fastidieuse mais nécessaire pour l’obtention du résultat final.

Voilà le ballast en cours de séchage. Assurez vous encore que des grains de ballast n’ont pas été projetés sur les traverses ou sur les rails. Une fois ces vérifications effectuées, mettez sous presse et attendez le séchage complet avant de poursuivre les travaux.

Après vérification de la profondeur de l’encastrement, une couche de Gesso coloré en terre d’ombre brulée à été appliquée à l’emplacement de la voie.

Une fois la voie en place, vous pouvez commencer à verser délicatement du ballast entre les traverses. Progressez par tranches de 10 à 15 cm.

Le ballast est imbibé d’un mélange de médium acrylique (ou de colle blanche), d’eau et d’agent mouillant (deux ou trois gouttes de liquide vaisselle) avec une petite pipette. Procédez doucement et assurez vous que tout le ballast est bien imbibé.

Le ballast peut faire l’objet de débats sans fin quant aux couleurs ou à la granulométrie à employer en modélisme. Pour les couleurs, référez vous à des situations réelles pour les choisir : selon les emplacements, les régions, l’utilisation des voies, les couleurs peuvent être différentes. Pour la granulométrie, le sujet est un peu plus complexe. Si l’on ramène la granulométrie réelle du ballast à l’échelle, nous devrions employer du sable très fin qui n’aura plus l’aspect du ballast. En ce qui me concerne, je valorise l’option consistant à garder l’aspect du ballast, cela me semble plus réaliste. Une dernière précaution toutefois : les ballasts fournis pour l’échelle HO sont souvent beaucoup trop gros. Examinez bien les offres disponibles. Nos artisans notamment fournissent des produits étudiés et adaptés aux contraintes qui viennent d’être exposées.

Quelques détails supplémentaires pour plus de réalisme

Le thème du diorama est une voie peu utilisée. Vous pouvez rajouter des touffes d’herbe que vous viendrez coller de façon aléatoire.

Ce n’est pas le choix qui a été fait ici mais certaines voies très peu utilisées ou désaffectées présentes des touffes d’herbe au milieu de la voie parmi les traverses. À vous de choisir l’environnement que vous souhaitez représenter.

La voie dans son environnement

N’oubliez pas de peindre les côtés des rails avec une peinture de couleur rouille. Peinture qui peut être apposée aussi bien avant qu’après l’installation de la voie, notamment sur un petit diorama.

Pour cet autre projet en cours (une double voie en tranchée), des travaux supplémentaires ont été conduits ou restent à conduire : construction d’une plateforme de voie, aménagements des abords, etc. Démarrer ce type de travail par un petit diorama permet de se faire la main sans trop de risques. Une fois les principales méthodes intégrées, il est possible d’aborder des projets plus vastes.

Selon votre projet, il vous faudra faire le lien entre votre voie ballastée et l’environnement dans lequel elle est placée. Ici, un mélange de ballast et de sable fin a été appliqué pour assurer la transition avec le chemin..

Eléments de conclusion

La représentation des voies ferrées est bien entendu un sujet central en modélisme ferroviaire que cet article n’a pas la prétention d’épuiser. Il faut en effet le considérer davantage comme une introduction au sujet. Il faudra y revenir notamment pour décrire l’élaboration de plateforme de voies et les abords des voies ferroviaires. Mais au moins un point est essentiel : l’encastrement des traverses dans le ballast. Il est en effet peu réaliste de laisser les tranches des traverses apparentes. Veillez bien à ce point quelque soit la voie ferroviaire que vous traitez.

Merci de votre lecture, laissez-moi un commentaire si le cœur vous en dit et à bientôt !

Cet article a 2 commentaires

  1. Nicolas

    Un grand merci pour cet article très illustré. Je reprendrai le conseil sur le travail d’irrégularité des traverses donnant un aspect très réaliste, belle technique. Une fois des nombreux conseils simples et économiques. Bravo

    1. Bonjour Nicolas,
      Merci de cette nouvelle visite et de ce nouveau commentaire.
      Effectivement, rompre l’uniformité est une des règles de base du modélisme. Dans le cas d’espèce, il est indiqué de modifier les traverses, d’en changer les couleurs, d’en modifier les écartements. Et cela vaut pour tous les aspects du modélisme : les murs et façades, les toitures, les sols, etc.

      Au plaisir d’échanger prochainement à nouveau avec vous.

      Salutations cordiales

Laisser un commentaire